Home 5 Actualités 5 Haïti débat / La désignation de Monsieur Lapin comme Premier Ministre et l’opposition : Écartant ses frondeurs, Jovenel Moise opte pour la connaissance de l’Administration Publique

Haïti débat / La désignation de Monsieur Lapin comme Premier Ministre et l’opposition : Écartant ses frondeurs, Jovenel Moise opte pour la connaissance de l’Administration Publique

Jean Michel Lapin, le premier ministre par intérim, a été confirmé à son poste. Le chef de l’État, qui a fait l’annonce sur twitter, ce mardi 9 avril 2019, dans la matinée, doit l’officialiser par un arrêté présidentiel.

Le président de la République, Jovenel Moise, a désigné le Premier Ministre intérimaire, Jean Michel Lapin, pour être le chef du prochain gouvernement en remplacement  au notaire, jean Henry Céant, censuré par la Chambre Basse, il y a moins de trois semaines.

Pour arriver à la tête de la Primature, Monsieur Lapin a brulé tous les échelons du Ministère de la Culture et de la Communication durant près de 30 ans. En le désignant comme Premier Ministre, Jovenel Moise a choisi la connaissance de l’Administration Publique. Exempt de tout reproche, Jean Michel Lapin est arrivé en provenance de l’entourage du chef de l’État. En le choisissant, le président a opté pour la loyauté et l’accointance politique.

Avec la désignation de Lapin comme Premier Ministre, le président, en moins de trois ans, est à son troisième chef de gouvernement. Si son deuxième PM, à savoir Jean Henry Céant, était sorti dans le giron de l’opposition, cette fois-ci, il ne s’est pas risqué. Au lieu de recruter dans le camp adversaire, il a puisé parmi ses proches. En désignant, le fonctionnaire de carrière, Jean Michel Lapin en qualité de chef de la Primature, Jovenel Moise a boudé l’opposition.

« L’opposition en Haïti doit se constituer en force réelle pour aller aux élections. Elle n’arrive jamais à prendre le pouvoir à chaque fois qu’elle renverse un président. Elle a renversé Aristide, Préval a pris le pouvoir. Elle a empêché à Martelly d’organiser les élections de 2015, Jovenel Moise est devenu Président », a indiqué Présimon Jean, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du lundi 8 avril 2019.

« Le jour où l’opposition plurielle s’unifie, elle prendra le pouvoir », a fait savoir, de son coté, Campane Joseph qui a abondé dans le même sens.

Suite à la rencontre du chef de l’État avec les présidents des deux branches du parlement haïtien, trois personnalités ont été retenues pour devenir Premier Ministre : Jean Michel Lapin, Marjorie Alexandre Brunache et Jean Gabriel Fortuné. Le nom de Marjorie, nous dit Gary Pierre Paul Charles (GPPC), est retenu en vue de faire respecter le quota.

Gabriel Fortuné, pour sa part, poursuit le directeur de la Radio Télé Scoop, est l’un des acteurs qui a le plus combattu pour aider Jovenel Moise à préserver son pouvoir. Le choix du nom de la maire démissionnaire de la ville des cayes sur la liste des potentiels PM, selon lui, est une récompense politique.  « Même si on ne l’a pas choisi, il sera de toutes les manières dans le prochain gouvernement », annonce le journaliste sénior, qui croit que ce ne sera pas élégant de ne pas intégrer dans le prochain gouvernement des personnalités comme Mirlande Hyppolite Manigat et Edmonde Supplice Beausile. 

Pour débrouiller la crise politique actuelle, le journaliste politique, Campane Joseph, recommande à la population de collaborer avec le prochain PM, si elle estime que ce dernier agit vraiment dans le sens des intérêts de la majorité. « C’est notre collaboration qui transformera le pays », a-t-il déclaré.

Avant d’être ratifié au parlement haïtien, souligne l’analyste politique Présimon Jean, le prochain gouvernement aura à affronter sept grands défis : l’insécurité, la rareté du carburant, la cherté de la vie, la crise politique, l’organisation des élections, le procès de Petro Caribe et la montée du dollar. En plus de ses défis, il aura aussi pour mission de redorer l’image du pays au niveau international, selon le politologue Ené Val qui estime qu’Haïti est le seul pays qui a l’instabilité comme constante politique.

Mozard Lombard,

Communicateur Social, Journaliste,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Avatar

Check Also

Haïti débat / Le problème de carburant, la montée du dollar, l’insécurité et la division au sommet de l’État : Monsieur le président, les conditions sont réunies pour une nouvelle ébullition

Ces dernières semaines, le pays connait un calme apparent. Le président doit faire beaucoup d’attention. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *