Home 5 Actualités 5 Haïti débat/La médiation et l’invitation du président : « On ne dicte pas à un président les membres de son cabinet », dixit René Monplaisir

Haïti débat/La médiation et l’invitation du président : « On ne dicte pas à un président les membres de son cabinet », dixit René Monplaisir

En vue de monter le prochain gouvernement, le président de la République, Jovenel Moise, a lancé depuis quelques jours le processus de consultation des acteurs. Alors qu’il commence à rencontrer les protagonistes, le chef de l’État a sollicité cette semaine la médiation de l’ONU dans le dessein d’aplanir la crise inter-haïtienne.

Le président, qui rencontre, ce vendredi, au palais national, Gary Bodeau et Carl Murat Cantave, a reçu mercredi, dans son bureau, le coordonnateur du secteur populaire haïtien, René Monplaisir. Pour informer le public de sa rencontre avec la présidence, le protégé de l’ancien chef de la nation, René Préval, a fait savoir qu’il a clairement signifié à Jovenel Moise qu’il ne compte pas prendre part à son gouvernement.

« Dans le processus de consultation en vue de la formation du prochain gouvernement, le président nous a invités au palais national. Nous l’avons rencontré pendant une heure ce mercredi. Je lui ai parlé des conditions de vie de la population, de l’insécurité, de l’incapacité du conseil électoral pour réaliser les élections », nous a rapporté René Monplaisir, Avant de déclarer que les dirigeants du conseil électoral sont des marionnettes de Boulos et d’Apaid.

« Je disais au président que je ne participe pas au gouvernement. Je lui conseille de prendre les membres de son choix pour former son gouvernement », a enchainé Monsieur Monplaisir, soulignant qu’on ne dicte pas à un président les membres de son cabinet.

De son côté, le député de la commune de Mirebalais croit que Jovenel moise a beaucoup d’intérêts à monter un gouvernement pluriel. Cela lui permettrait de réhabiliter son pouvoir, nous dit-il.  Autour de l’appel de médiation de l’ONU du président pour débrouiller la crise, Abel Descoline, qui a participé aussi à l’émission Haïti débat du jeudi 4 avril 2019, nous a livré sa position.

Les haïtiens, selon lui, se réunissent pour s’entretenir dans toutes les circonstances. « Je ne crois pas que c’est un problème le fait de solliciter la médiation de l’ONU. Nous ne sommes pas les seuls à le faire. L’Afrique du Sud, l’Israël le font tout le temps.  Après les événements du 7 février, je l’avais conseillé au président. Je salue sa décision », a indiqué le président de la commission sur le salaire minimum à la chambre basse.

Mozard Lombard,

Communicateur Social, Journaliste,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Avatar

Check Also

Haïti débat / Le problème de carburant, la montée du dollar, l’insécurité et la division au sommet de l’État : Monsieur le président, les conditions sont réunies pour une nouvelle ébullition

Ces dernières semaines, le pays connait un calme apparent. Le président doit faire beaucoup d’attention. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *