Home 5 Actualités 5 Haïti – Education : Partenariat en vue entre le MENFP et Discovery Education

Haïti – Education : Partenariat en vue entre le MENFP et Discovery Education

Le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP)  se prépare à sceller un partenariat avec Dicovery Education, une division de Discovery Channel, avec l’organisation les mardi 2 et mercredi 3 mai dernier d’un atelier sur le futur de l’éducation et le numérique. La première journée de cet atelier avait réuni, dans un hôtel à Pétion-Ville des cadres du MENFP, des directeurs de lycées, des responsables d’établissements scolaires non publics et des socio-professionnels évoluant dans le domaine des technologies de l’information et de la communication en Haïti. Au cours de la seconde journée, les experts de Discovery Education avaient partagé leurs expériences avec d’autres acteurs de la chaine éducative tels des responsables d’universités publiques et privées.

Depuis quelques années déjà, le MENFP s’efforce de faire entrer les technologies de l’information et de la communication dans les écoles. Ces efforts ont été soutenus par nombre d’initiatives qui sont en cours d’évolution. Cette rencontre de travail avec l’équipe de Discovery Education leur vient en appui; un appui de taille tenant compte du travail louable que cette institution a à son actif dans plusieurs autres pays depuis quinze ans.

Au regard de tout ceci,  le ministre Pierre Josué Agénor Cadet s’est réjoui de la tenue de cet atelier qui offre l’opportunité aux acteurs du système éducatif de dégager des perspectives de coopération avec Discovery Education afin de mettre des outils multimédia interactifs au service de la pédagogie.

‘’ Cette démarche qui rejoint bien la vision exprimée lors de mon discours d’investiture, le 22 mars 2017, pour une place de choix des TIC au sein de l’école. Vision qui retrouve d’ailleurs son ancrage dans la feuille de route gouvernementale en éducation qui souligne dans son point 23 qu’il faut  « Renforcer le réseau de laboratoires en sciences de base pour l’encadrement de l’apprentissage des écoliers dans les domaines des mathématiques, des sciences appliquées, de l’informatique, des langues vivantes et de l’entrepreneuriat en prenant avantage des possibilités de formation à distance grâce aux technologies de l’information et de la communication ‘’, a déclaré le titulaire de l’Education nationale.

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet a mis l’emphase sur l’importance des innovations scientifiques, techniques et du choix du numérique à l’école. Il a dit considérer la coopération en définition avec Discovery Education comme un momentum à saisir s’il faut véritablement miser sur  la compétitivité de l’école haïtienne dans les décennies qui arrivent.

Le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle a salué la disponibilité de l’équipe de Discovery Education motivée pour participer à cette expérience haïtienne. Aussi, il a tenu des mots élogieux à l’endroit de Nesmy Manigat, ancien titulaire de l’Education nationale et actuellement président du Comité Ethique, gouvernance, risques et finances du Partenariat mondial pour l’Education, qui officiait comme coordonateur de cette mission de techniciens étrangers.

Selon  Nesmy Manigat, cette coopération se construira au bon moment, moment qui annonce des réformes dans le système éducatif haïtien ; moment qui pourrait inciter tous les intervenants dans ce système à reconsidérer le rôle de l’école appelée – suivant le contexte du monde globalisé faisant face à des défis énormes – à former des hommes et des femmes non seulement capables d’identifier les problèmes mais aussi de les interpréter, les analyser et d’en chercher des solutions tout en identifiant avec qui se mettre en ensemble pour pister ces solutions. Pour ce faire, il importe d’élaborer des propositions fiables, scientifiquement ancrées, testées, évaluées et réévaluées  et qui apporteront des réponses fiables aux problèmes majeurs liés, entre autres, à l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire, l’environnement, à la planification urbaine.

M. Manigat demeure convaincu que le numérique a redéfini tant la pédagogie que la façon de résoudre les problèmes auxquels est confronté le monde d’aujourd’hui. En ce sens, il a louangé l’initiative Science, Technology, Engineering, Mathematics (STEM) de Discovery Education proposant des choix innovants et créatifs dans la formation et l’approche de solution des problèmes concrets du monde.

Kelli Campbell, la présidente de Discovery Education international, n’a pas fait économie de la joie éprouvée de pouvoir amorcer ce partenariat avec Haïti. Elle a fait mention des expériences enrichissantes conduites aux Etats-Unis et dans d’autres pays où les supports interactifs ont grandement aidé à l’amélioration du rendement des apprenants et de l’efficacité des enseignants.

La deuxième journée de cet atelier s’est déroulée à la salle Philippe Dewez de la Banque interaméricaine de Développement (BID), sur la route de Bourdon. Là aussi, les experts de Discovery Education ont présenté leur initiative à une assistance plus restreinte composée de recteurs des Universités publiques en région (UPR), de responsables du rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) et d’autres universités privées évoluant dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Emile Brutus, le secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation, Dieupie Chérubin, le président de la commission Education au sénat étaient remarqués dans l’assistance.

 

Le ministre Cadet qui a procédé à l’ouverture de cette session a redit tout le bien qu’il pensait de cette activité. Il a parlé de la nécessité de repenser la manière d’enseigner en Haïti, et le numérique, à son avis, offre cette opportunité. Si l’on veut désenclaver le savoir en Haïti, il faudra se servir des technologies de l’information et de la communication, et le système éducatif à tout à gagner, a-t-il  renchéri.

Cette session a permis aux responsables d’universités d’appréhender le sens de cette démarche de Discovery Education.

La réalisation de cet atelier a bénéficié du support de la Fondation Matana et l’Association haïtienne des Médias en Ligne (AHML).

Idson Saint-Fleur

[email protected] 

 

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop

Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *