Home 5 Actualités 5 Sous peu Amaral Duclona foulera le sol haïtien

Sous peu Amaral Duclona foulera le sol haïtien

Acquitté le 12 février dernier par la Justice française, l’ancien homme fort de Cité soleil, banlieue nord de Port-au-Prince, notamment du quartier dénommé Belekou, rentrera prochainement en Haïti, son pays natal.

Selon le site La1ere.fr, Amaral Duclona qui se faisait passer pour Berthone Jolicoeur avait été condamné à 25 ans de réclusion avec une peine de sûreté des deux tiers.  Jeudi l’avocate générale avait demandé une peine de 25 ans de prison, estimant qu’il existait “suffisamment de preuves” qu’Amaral Duclona avait “participé à la détention et la séquestration de Claude Bernard Lauture“.   Elle avait également estimé que “l’ombre du pouvoir de (l’ancien président) Jean-Bertrand Aristide (avait) plané sur tout cet enlèvement”.

Rappel des faits 

Le 6 janvier 2004, ce chef d’entreprise franco-haïtien de 51 ans, opposé au régime d’Aristide, avait été enlevé par des hommes armés alors qu’il circulait en voiture. Quelques heures plus tard, un des frères de la victime recevait un appel de la victime lui disant qu’il ne serait relâché que contre le paiement d’une rançon de 100.000 dollars. La somme devait être versée par “Gladys”, une riche tante de la victime et membre de l’entourage du président Aristide.  Le lendemain, son corps était retrouvé criblé de balles à Cité Soleil, le plus grand bidonville d’Haïti. 

Amaral Duclona, qui a toujours clamé son innocence, était à l’époque des faits le chef d’un gang de “chimères”, des activistes armés proches d’Aristide auxquels on reproche de nombreuses exactions.

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop
Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *