Home 5 Sports 5 Coup d’envoi des Jeux scolaires 2015 – 2016

Coup d’envoi des Jeux scolaires 2015 – 2016

Cérémonie de lancement ce mercredi 11 novembre 2015 des Jeux scolaires 2015 – 2016. Une initiative conjointe du ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique(MJSAC) et du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Près de 14 mille 5 cents jeunes devraient prendre part aux compétitions qui se dérouleront dans des disciplines telles le basketball, le football, l’Athlétisme et le Jeu de Dames.

Jimmy Albert, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique, entouré du directeur général du MJSAC, Jean-Max Saint-Albin ; du directeur général du MENFP, RénoldTelfort, et d’autres hauts cadres des deux ministères, a lancé officiellement les Jeux scolaires 2015-2016. Cérémonie déroulée à Port-au-Prince et à laquelle avaient pris part plusieurs directeurs d’écoles, plusieurs écoliers et des représentants d’un certain nombre de fédérations sportives. 

Fort du succès de la première édition de ces jeux déroulés au cours de l’année scolaire 2014-2015, le MJSAC et le MENFP ont décidé de renouveler l’expérience, a signalé d’entrée de jeu le ministre Jimmy Albert.

Le titulaire du MJSAC a fait, à l’occasion, un plaidoyer en faveur d’une plus grande intégration des pratiques sportives dans la vie scolaire. Il a développé ses propos en expliquant comment le sport vient en soutien au processus d’apprentissage.

jeux 3Tout d’abord, fait-il remarquer, le sport travaille le sens de la concentration chez le pratiquant, ce qui est d’importance capitale dans l’enseignement-apprentissage. Le sport aiguise l’esprit de solidarité, de la collaboration, surtout dans les disciplines collectives où l’athlète doit miser sur lui-même tout aussi bien sur ses coéquipiers.

Le sport, enchaîne, le ministre Albert, attise l’esprit de compétition,  le sens de la combativité et forge  des gagnants, ceux et celles qui, à force de vouloir vaincre, triomphent de leur faiblesse et imposent le respect aux concurrents. La compétition cadre le mental de ceux qui ne s’avouent pas vaincus mais qui se lèvent, même après des défaites, pour continuer. Ce sens de la compétition sportive les pousse, à posteriori, à se battre pour se donner une vie, à eux, à leur famille, plus tard, et qui sait, pour changer le cours des choses dans leur pays.

Autre dimension des pratiques sportives se rapporte au respect des règles du jeu, a renchéri Jimmy Albert. On ne saurait mesurer l’impact d’un tel principe, démocratique par excellence, quand on le transpose dans la vie sociale et politique. Le respect des règles évite la corruption du jeu par la ruse des agents matois et artificieux. Le culte de ce postulat cardinal évite que la violence ne vienne pervertir le jeu.

Le directeur général du MENFP, en quelque sorte, a amplifié les propos du ministre Jimmy Albert. Tout en souhaitant du succès aux Jeux scolaires 2015-2016, RénoldTelfort a parlé de cette activité comme un espace de renforcement des liens d’amitié entre les jeunes compte non tenu des milieux résidentiels et géographiques. Il les perçoit, avec un haut intérêt civique, comme un cadre de socialisation et de fraternité.

La cérémonie desdits jeux a été ponctuée par les mots stimulants de Ernst ‘’ Nono’’ Jean-Baptiste, directeur général adjoint du MJSAC et par ceux prononcés par Yves ‘’ Dadou ‘’ Jean-Bart, le président de la fédération haïtienne de Football(FHF).

Dix sièges accueilleront les jeux dans le département de l’Ouest dont l’ouverture officielle est prévue pour le 20 novembre 2015. Par contre les compétitions débuteront effectivement le 15 janvier 2016, le temps pour les organisateurs de parfaire la formation des jeunes qui auront à intervenir comme arbitres et juges au cours des divers championnats.  

La première phase des jeux mobilisera, entre autres, le Centre Espoir de Bon-Repos, le Parc olympique de Ganthier, le Stade Sylvio Cator, le Centre sportif de Gressier et le Parc Savil Dessin de la Gonâve.

Des comités locaux sont chargés de leur gestion dans les différentes communes qui accueilleront les compétitions qui feront, cette année, une place bien méritée aux filles suivant le principe de l’équité de genre.

Comme pour les champions de l’édition 2014 – 2015, les vainqueurs des prochains challenges auront à se mesurer à leurs homologues de la Caraïbe. Ce qui leur servira de cadre de mise en valeur de leur potentiel et de meilleure appropriation des disciplines dans lesquelles ils évoluent.

Idson Saint-Fleur

[email protected]

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop
Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

La nouvelle star du tennis japonais est Haïtienne !

Naomi Osaka est une jeune joueuse de tennis professionnelle qui est actuellement 127ème mondial. Naomi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *