Home 5 Actualités 5 PHTK, PITIT DESSALINES, LAVALAS LAPEH…. crient victoire, mais seul le CEP a le dernier mot
Photo : Lemonde.fr

PHTK, PITIT DESSALINES, LAVALAS LAPEH…. crient victoire, mais seul le CEP a le dernier mot

Moins de vingt-quatre heures après le déroulement des élections du 25 octobre dernier, plusieurs candidats à la présidence gagnent les studios de stations de radio pour dénoncer des cas de fraudes massives perpétrés, disent-ils, par l’équipe en place.

Jude Célestin, Steven Benoit, Sauveur Pierre Etienne, tous dénoncent des actions frauduleuses enregistrées lors du récent scrutin. Ils ont pointé du doigt les dirigeants du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) qui ont tout manigancé pour une victoire de Jovenel Moise à la présidentielle de 2015. Cependant, tous les acteurs précités accusent sans fournir de preuves.

Jean Charles Moise, lui aussi, se croit victime du régime Tèt Kale. Il affirme avoir constaté des bulletins, là où il a fait bonne figure aux joutes, abandonnés en citant à titre d’exemple l’école Nationale de Fort Saint-Michel (Cap-Haitien) et le Centre Professionnel du Cap-Haitien. Des partisans du leader de la plateforme Pitit Dessalines montrent déjà leurs muscles. Ils accusent le candidat Nawoom Marcellus, ce dernier qui aurait été l’auteur des actes frauduleux orchestrés dans la métropole du Nord, ajoutent-ils. Les pro-Moise menacent d’incendier les locaux où sont hébergées Radio-Télé Africa appartenant à M. Marcellus.

Le notaire Jean-Henry Céant, de son côté, réclame sans condition aucune le départ de Michel Martelly et consorts pour avoir cautionné des élections truffées de fraudes et de violences dans le pays. « Mobilisation pacifique ! Mobilisation pacifique ! » c’est ce que réclame le # 1 de Renmen Ayiti qui se dit d’accord, cette fois-ci, à l’instauration d’un gouvernement de transition.

Parallèlement, une rumeur gagne déjà le terrain laissant croire que des proches du président de la République, on peut citer Patrice Milfort, les responsables de l’Office National d’Identification (ONI) et la Première Dame, Sophia Martelly auraient influencé les opérations de vote de l’après-midi de la journée électorale.

Nous devons signaler qu’au cours d’un entretien avec Scoop FM, Grégory Mayard-Paul croit fermement que Jovenel Moise a remporté les élections haut la main avec un fort pourcentage de voix ; cela va sans dire que « l’homme banane » dépasse largement son poursuivant immédiat, à en croire les propos de Me. Mayard-Paul. Si l’équipe de Jovenel Moise crie victoire, pas trop de différence du côté de la Ligue Alternative pour le Progrès et l’Emancipation d’Haïti (LAPEH), les dirigeants croient qu’ils devancent considérablement le candidat du parti présidentiel, compte tenu des procès-verbaux déjà recueillis.

Fanmi Lavalas, pour sa part, laisse comprendre que Maryse Narcisse remporte le scrutin dernier. Pour des raisons de fraudes, il exige une sanction contre le dauphin de Michel Martelly.

En somme, Ils ont tous crié victoire. Avec ce comportement, ils plongent tout un chacun dans une grande confusion. Toutefois, seul le Conseil Electoral Provisoire (CEP) a le pouvoir de publier les résultats. L’un d’entre eux sera-t-il élu ? la réponse est pour la semaine du 3 novembre. | Scoop FM – TV – Website

//

Réagir à cet article

About Vladimir DESIR

Vladimir DESIR

Je suis journaliste – Rédacteur et Grand Reporter.
e-mail : [email protected]

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *