Home 5 Culture 5 Le spectacle « Trous d’Histoire » pour des élèves à Port-au-Prince

Le spectacle « Trous d’Histoire » pour des élèves à Port-au-Prince

Du 5 au 9 octobre dernier, le Centre d’études secondaires (CES) en collaboration avec FOKAL a organisé une semaine dédiée au devoir de mémoire. En cette occasion, plusieurs établissements scolaires ont été invités à assister au spectacle de slam Trous d’Histoire écrit et mis en scène par le Collectif hors-jeu. Le spectacle était chaque jour précédé d’une causerie sur la période, présentée par la doctorante Célia Romulus, et suivi de débats entre acteurs, élèves, Célia Romulus et Michèle Lemoine.

Ils étaient environ une centaine d’élèves le vendredi 9 octobre 2015 à assister à la dernière représentation de Trous d’Histoire au CES à Turgeau (Port-au-Prince). Plus de 600 jeunes ont assisté, en rotation, à la représentation du spectacle sur une tranche d’histoire récente plutôt sombre : “les vêpres jérémiennes et la dictature duvaliériste.”

Robert Lemaine, membre de la direction et professeur au CES, nous a fait parvenir son compte-rendu de l’évènement :
« Pendant une semaine, beaucoup de jeunes écoliers de Port-au-Prince étaient partagés entre rire, pleurs et questionnements. Ils ont parcouru, à travers une expérience artistique originale, une tranche de l’histoire récente de leur pays qu’ils ignoraient. Entre socialisation, spectacle, échanges et divertissements, ils ont été interpellés par un temps fort et tragique de leur histoire qui aurait pu tomber dans la banalisation de l’oubli.

La FOKAL et le Centre d’Études Secondaires les ont réveillés de cette léthargie savamment et patiemment construite. Ces deux institutions leur ont ouvert un espace de parole libre et libérée.

Toutes les délégations d’élèves qui défilaient durant cette semaine sur la cour ou à la médiathèque Pradel Pompilus du Centre d’Études Secondaires, sont sorties édifiées et satisfaites. Les témoignages des jeunes allaient de questionnements pertinents sur leur” jeune ” histoire de peuple en réflexions sur nos différents systèmes politiques. Ces écoliers n’ont pas manqué non plus de manifester leur émotion et leur satisfaction à l’endroit des artistes qui se sont surpassés pour faire du SLAM théâtralisé un instrument de prise de conscience et de remise en question.

Scolaires Trous d Histoire 5Finalement cette belle semaine contre “les Trous de l’Histoire” a été un puissant exercice d’apprentissage de l’histoire par des méthodes non conventionnelles. ‎Guitare, accordéon, textes, chants et mise en espace ont permis de dénoncer sans violence les structures insidieuses de la construction de l’Homme haïtien amnésique. Les jeunes ont bien compris que pour tourner une page de leur histoire, il fallait d’abord la lire.

Dorénavant ces écoliers ont rendez-vous avec l’Histoire. En attendant, nous remercions la FOKAL, les talentueux artistes du Collectif Hors-Jeu, la doctorante Célia Romulus, la cheville ouvrière de la semaine Michèle Lemoine, l’Institution Sainte Rose de Lima, le Centre d’Études Secondaires, L’institution du Sacré-Coeur, le Collège Notre Dame de Lourdes, Les Normaliens Réunis, le Centre Classique Féminin, le Collège Catts Pressoir, l’Ecole Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, le Lycée Marie-Jeanne et l’Institut Georges Marc. »

Est-ce que le fait que le régime duvaliériste s’est étendu sur une trentaine d’années relève d’une lâcheté du peuple haïtien ?
Une élève
Il faut savoir que dès les premiers moments de la dictature, à toutes sortes de niveaux, il y a des gens qui vont s’organiser pour résister. Maintenant, cela relève de la nature même d’une dictature et de ce qu’elle représente : un système de répression qui est une machine, qui couvre l’intégralité du territoire, qui contrôle les gens, qui contrôle leurs faits et gestes, leurs mouvements, et sous Duvalier, ça allait jusqu’à l’intérieur des familles, dans leurs foyers. Les gens avaient peur de parler, donc on ne parlait pas, même chez soi, par peur d’être dénoncé par le voisin qui pourrait vous entendre, ou peut-être par la personne qui travaillait chez vous… Il faut se prendre en compte l’atmosphère et réaliser que c’était tout, sauf facile.

Scolaire Trous dHistoireTout cela pour dire que des gens ont essayé de résister, qui ont pris les armes ou qui se sont organisés d’une autre façon, mais cela n’a jamais discontinué, malgré les vagues de répression sauvage, comme la vague anti-communistes de 69, qui a décimé ces partis politiques. Maintenant, comme sous toutes les dictatures, il y a des gens qui ont participé de ce système-là, qui en ont bénéficié, qui se sont enrichis… Au-delà de ça, au sein même des familles, on peut retrouver les deux, ce n’est pas simple de différencier en termes de rôles, de responsabilités.
Ce qui est clair par contre, c’est que pour les gens qui étaient dans des postes de décision, leur responsabilité est claire, et jusqu’à présent, ils n’ont pas eu à payer les conséquences de leurs actes. Mais parler de lâcheté du peuple haïtien… Je pense que c’est… c’est trop.
Celia Romulus

« Trous d’Histoire » est un spectacle de slam et écrit et mis en scène le Collectif Hors-Jeu et produit par FOKAL pour commémorer le 50ème anniversaire du débarquement de Jeune Haïti et du massacre de Jérémie.

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop
Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

La capitale haïtienne accueille la 11e édition du Festival International de Jazz

Du 4 au 11 mars, Port-au-Prince accueille son festival international de Jazz. Pendant ces 8 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *