Home 5 Actualités 5 Le CEP a la capacité d’identifier les fraudes, nous citons Pierre-Louis Opont
Pierre-Louis Opont, président du CEP (2015)

Le CEP a la capacité d’identifier les fraudes, nous citons Pierre-Louis Opont

Les observateurs nationaux et internationaux ont constaté que les élections du 25 octobre dernier se sont déroulées dans la plus grande sérénité; cependant cela n’empêche pas que le Conseil Electoral Provisoire (CEP) est l’objet de critiques acerbes quant aux quelques erreurs d’ordre organisationnel notées ce jour-là.

Les mandats pour les mandataires de partis politiques, sont l’un des premiers faits à signaler. « Pour l’ensemble des partis politiques ayant participé à ce processus 917 068 mandats ont été disponibles, mais 915 675 seulement ont été distribués, car certains partis n’ont pas retiré leur stock », signale le président du CEP, au cours d’une interview accordée à nos confères de la radio Magic 9.

Ce nombre important de mandataires a grandement inquiété des organismes internationaux d’observation électorale, par exemple la MOE de l’Union Européenne. Des candidats à la présidence ont dénoncé cette catégorie qui, selon eux, ont voté à plusieurs reprises. D’un autre côté, des organisations d’observation ont procédé à la vente de maillots et de mandats, tel est le cas de l’Unité Nationale pour le Développement Appliqué (UNADA) ; elle a été vite radiée pour cette flagrance. « Voter de façon répétée constitue un crime électoral », lâche Pierre-Louis Opont, lors de l’interview. Il croit que l’institution électorale est dotée de toutes les ressources nécessaires pour identifier tous les fraudes commises durant la journée. Toutefois, il n’a pas écarté l’idée selon laquelle les personnes ayant voté à répétition ont pour complices les membres du bureau de vote auquel ils ont accès.

Pierre-Louis Opont promet de veiller à ce que tout se fasse avec professionnalisme à travers le centre de tabulation. « Le CEP à l’obligation de garantir la sincérité du vote… je vous donne ma parole que le conseil identifiera toutes les fraudes enregistrées le 25 octobre », tel est l’engagement de M. Opont.

En fait, les actions frauduleuses répétées par les mandataires font planer le doute sur le taux de participation aux joutes du dimanche dernier. D’après des observateurs, 30% de la population a rempli son devoir civique alors que la totalité des représentants de partis ayant droit à un mandat ont représenté 14% des votants.

Donc, l’objectif des conseillers électoraux, a cité Pierre-Louis Opont, est de produire un résultat qui respecte le choix des électeurs et ce sera dans peu de jours, si on peut ajouter foi à ses propos.

Réagir à cet article

About Vladimir DESIR

Vladimir DESIR

Je suis journaliste – Rédacteur et Grand Reporter.
e-mail : [email protected]

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *