Home 5 Actualités 5 Europe/ Football/ Ligue des Champions : Le Bayern Munich passe sans forcer !

Europe/ Football/ Ligue des Champions : Le Bayern Munich passe sans forcer !

Le Bayern Munich a assuré sans souci sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions mardi soir à l’Allianz Arena aux dépens d’Arsenal (1-1). Si les Gunners ont réussi à accrocher les Bavarois, ils n’ont jamais été en mesure de créer l’exploit.

Un exploit, sinon rien. Le défi proposé aux joueurs d’Arsène Wenger au coup d’envoi de ce huitième de final retour a le mérite d’être clair. Avec un retard de deux buts à l’issue du match aller, perdu par les Gunners à l’Emirates Stadium (0-2), le club londonien se retrouve dos au mur. Et dans l’obligation forcément de se livrer pour espérer faire plier les tenants du titre. Le onze de départ des visiteurs du soir de l’Alianz Arena prend d’ailleurs une allure plus audacieuse avec, outre le retour d’Olivier Giroud, les titularisations d’Özil, Cazorla, Podolski et Oxlade-Chamberlain. Autant de joueurs à vocation offensive quand en face, le Bayern récupère Franck Ribéry, de retour de blessure.

On guette l’entame tout feu tout flamme des Anglais. Il y a de quoi être déçu… Car c’est bien le Bayern qui d’entrée impose son jeu et sa domination à un adversaire qui ne se projette pas vers l’avant et subit l’impact des Bavarois. Arsenal évolue très bas sur le terrain et laisse le contrôle du ballon aux champions d’Europe, selon un rapport sans appel (70-30).

L’équipe de Pep Guardiola inverse les rôles. Comme si la mission de remonter deux buts lui incombait. A défaut de se créer une multitude d’occasions sur le but de Lukasz Fabianski, les Munichois enchaînent les offensives d’une exceptionnelle variété. Un récital, où l’aisance et la liberté de Philip Lahm, s’intercalant en milieu de terrain à sa guise, et de chacun de ses coéquipiers leur permettent d’exercer un pressing des plus hauts.

A l’image d’un  David Alaba venant fantastique avec un Ribéry, dont le centre procure à Arjen Robben la première occasion sur une reprise de volée mal ajustée (20e). On croit même l’affaire entendue avec ce but logiquement refusé sur hors-jeu à Javi Martinez (27e). Mais la présence quasi permanente dans la moitié de terrain anglaise des dix joueurs de champ du Bayern en dit long sur le rapport de force…

Seul éclair dans la nuit pour Arsenal, un corner sur lequel la tête d’Olivier Giroud oblige Manuel Neuer à l’une de ses très rares interventions de la soirée (31e). Il ne manque qu’un but à ce Bayern que la frappe de Mario Götze, bien stoppée par Fabianski, ne peut offrir (45e).

Le Bayern Munich de Pep Guardiola tenant du titre est toujours en lice pour se succéder à lui-même, quant à Arsenal, il faudra se recentrer sur la Premier League.

Par Pierre Philor SAINT-FLEUR ([email protected])

Sources Combinées

 

Réagir à cet article

About Idson Saint-Fleur

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *