Home 5 Actualités 5 Haiti/ Carnaval: Brutalité policière durant les trois jours gras!

Haiti/ Carnaval: Brutalité policière durant les trois jours gras!

Les agents de la Police nationale d’Haiti étaient mobilisés les 2, 3 et 4  mars 2014 en vue d’empêcher aux fauteurs de troubles de semer la pagaille tout le long du parcours du carnaval aux Gonaïves.  La majorité des unités de la PNH  (CIMO, USPM, USGPN, BIM) étaient au rendez-vous.

Il est clair que les policiers, selon des carnaval-liers,  ne pouvaient contenir toute cette raz de marrée humaine qui descendait dans les rues de la Cité de l’Indépendance. Qui pis est, quand des policiers se font agresser, bousculer lors de grandes compressions et de bras de fer entre hommes musclés ou non, ils n’ont aucune pitié. Coups de matraque,  très violente bousculade,  les moyens de contrer la violence en plein cœur des foules n’étaient pas très commodes.

Les agents de la police n’ont pas pu tirer aimablement leurs épingles du jeu. Y- aurait-il un meilleur moyen d’éviter de fortes remontées de violence, au moment où défilent les chars de groupes musicaux durant le carnaval ? Une question à laquelle la réponse ne saurait aucunement justifier la réaction brutale, et parfois sauvage de certains policiers estiment certains  analystes.

Photo 2(1)

Un journaliste de Scoop FM a été bêtement bousculé par des policiers pour avoir tenté de prendre en photo  l’un d’entre eux qui tordait de forte douleur, rien qu’à voir son visage qui trempait de sueur et de larmes. Ses paires ont laissé comprendre qu’il souffrait de « Crampe ».

La plus grande part  des personnes  qui participent au Carnaval veulent du plaisir et prennent leur plaisir à se défouler sans  gênes,  commentent certains Gonaïviens. Invitation est donc faite à la  police de prendre de mesures moins violentes afin de mieux faire leur travail pour de prochaines festivités carnavalesques.

Plus de plaisir contre  très peu de violence aurait été déjà mieux !

Guervens Ricardo JEAN-JACQUES

[email protected]

(Photo: Ricky)

 

 

 

Réagir à cet article

About Idson Saint-Fleur

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *