Home 5 Actualités 5 HAITI – Pouvoir Législatif Vs Pouvoir Exécutif sont-ils à la hauteur du défi ?
tholbert_et_desras

HAITI – Pouvoir Législatif Vs Pouvoir Exécutif sont-ils à la hauteur du défi ?

tholbert_et_desrasLa rentrée parlementaire a été faite constitutionnellement le lundi 10 juin 2013 en Assemblée Nationale, en présence du Chef du Gouvernement Laurent S. Lamothe flanqué de son Equipe. Ça vaudra ce que ça vaudra, le Premier Ministre a remis au Bureau de l’Assemblée  Nationale un Document en guise de Bilan, à défaut de produire des Rapports financiers en bonne et due forme sur l’utilisation des milliards de gourdes tirés des Fonds Petro Caribe pendant la période dite d’urgence, tel qu’exigé par le Sénat et la Chambre des Députés.

Dans ses propos d’ouverture, le Sénateur Desras Dieuseul Simon, Président de l’Assemblée Nationale, a avec beaucoup de courage procédé à l’autocritique du Pouvoir Législatif en invitant ses Pairs à faire montre de plus de responsabilité, de sérieux et d’éthique dans l’exercice de leurs attributions constitutionnelles. ‘’… Nous devrions être capables de valoriser le travail que nous faisons aux yeux et dans les esprits de la population, le faire dans un cadre moderne et harmonieux dans nos rapports avec le Pouvoir Exécutif.  Nous devrions garder également notre dignité en remplissant notre mission et ne plus être prisonniers des vieilles habitudes…’’, a admis le Président du Sénat et de l’Assemblée Nationale.

Sur fond relativement incertain de l’organisation à la fin de 2013 des Sénatoriales partielles et des élections municipales, le Premier Ministre Lamothe après le revers essuyé au Grand Corps pendant la séance de convocation suivi de son exécrable performance devant les Sénateurs et Députés réunis en Assemblée Nationale en plus du ras-le-bol manifesté par l’ensemble de la population haïtienne, se retrouve visiblement dans la ligne de mire de l’Opposition politique et d’un groupe de Députés et Sénateurs ayant visiblement de la suite dans les idées.

Laurent Lamothe pourrait-il encore rester à son poste tout en étant  très vulnérable et visiblement ‘’…not the right man in the right place’’. ? Le moins qu’on puisse est qu’il dispose, dans l’état actuel des choses, d’un arsenal de cinquante-cinq (55) ‘’ Députés fidèles ‘’  regroupés au sein du Bloc PSP, a confirmé sur Scoop FM l’Honorable Député du Cap Haïtien, Kenston Jean Baptiste. Au Sénat, c’est le statuquo ante puisqu’il est politiquement impossible de réunir seize (16) Sénateurs sur les vingt (20) disponibles pour lui administrer un vote de censure.

Autrement dit, le Premier Ministre Laurent Lamothe a encore du temps devant lui pour se la couler douce, sauf si le Président Martelly est d’avis contraire, d’autant que l’entourage immédiat du Chef de l’Etat est infesté d’anti – PM Lamothe convaincus. Seul Joseph Michel Martelly,  au vu du rapport de forces prévalant présentement au Parlement haïtien, peut montrer  la sortie à Laurent Lamothe en le poussant à démissionner. Les signes avant-coureurs n’indiquent  en rien pour le moment un tel cas de figure, pourrait-on observer. En tout cas, les rumeurs font plutôt état d’un remaniement au sein du Cabinet Ministériel.

Sur le terrain, les grognes des populations montent en intensité un peu partout à travers le pays pour des questions d’énergie électrique, de curage des lits de rivière et de canaux, de construction de routes et de ponts, d’encadrement et support aux cultivateurs et paysans, de construction d’écoles et hôpitaux, etc.

La saison cyclonique et pluvieuse est arrivée tandis que près de 400,000 Haïtiens (femmes, hommes, vieillards et enfants) vivent toujours sans aucune protection à travers 385 Camps/Abris provisoires éparpillés dans la Zone métropolitaine de Port-au-Prince et environs. 25% d’entre eux soit 100,000 hommes, femmes, vieillards et enfants  sont dans une situation très vulnérable et fortement exposés aux inondations, glissements de terrain. En plus, ils sont également exposés aux maladies infectieuses comme le cholera sans oublier la menace de la grippe aviaire en provenance de la République Dominicaine. Autant dire une autre tragédie humaine de plus grande ampleur comparée à Mapou ou Gonaïves n’est pas à exclure !

Près de 75,000  autres compatriotes vivant aussi dans des Abris provisoires sont sous la menace constante d’expulsion forcée. 1,5 millions d’Haïtiens sont dans l’insécurité alimentaire, tel est le tableau réel de la situation du pays superbement ignorée par le Sieur Laurent S. Lamothe.

M. Lamothe avait été sauvé de justesse par le Président du Sénat, Desras Dieuseul Simon qui avait neutralisé son Collègue  Moise Jean Charles en mettant fin à la séance de convocation pour empêcher à l’intrépide Sénateur du Nord de transformer sur le tas la séance de convocation en séance d’interpellation ? Les jours du Premier Ministre Laurent S. Lamothe seraient-ils comptés ?

Jean Frantz LASERRE

[email protected]

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *