Home 5 Actualités 5 Francky Exius se prononce contre la polémique entre le commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince et des Sénateurs
franky_exius

Francky Exius se prononce contre la polémique entre le commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince et des Sénateurs

franky_exiusLe sénateur Francky Exius qui participait à l’émission “Haïti-Débat”, le Lundi 7 Janvier 2013 déplore les derniers événements mettant en scènes  l’actuel Commissaire du Gouvernement, Maître Lucman Delille et certains parlementaires. Il cite l’altercation qu’il y a eu entre le Commissaire et les Sénateurs Moise Jean Charles et celui du Plateau Central, Simon Desras Dieuseul, autour de l’invitation de l’ancien président Jean Bertrand Aristide  du Parti “ Fanmi Lavalas”.

Dans le cas de l’élu du Nord, il était aux prises avec Maître Luman Dellile lors de l’arrestation de plus d’une vingtaine de militants Lavalas. Son collègue Desras Dieuseul Simond, quant à lui, est depuis, dans une polémique ouverte avec le commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince autour de l’invitation lancée par le Parquet à l’ancien président Jean Bertrand Aristide dont plusieurs plaintes ont été déposées contre lui.

Conscient de cette situation qui, d’après le sénateur Francky terni l’image des deux pouvoirs (l’Exécutif et le Législatif) des démarches, dit-il, ont été entreprises auprès du Ministre de la Justice pour la prise  des mesures qui s’imposent. Toutefois, le parlementaire dit reconnaitre le droit de l’actuel dirigeant du Parquet de Port-au-Prince de faire son travail en toute indépendance mais, affirme-t-il, dans le respect des limites de ses fonctions.

Comme certains de ses collègues, Francky Exius pense que le Commissaire Lucman doit prendre le temps de bien analyser les plaintes et la qualité des plaignants afin de connaitre le fin fond de l’affaire et les limites de ses fonctions dans le traitement des dossiers qu’on lui présente.

Sony Thélusma allias “Ti Sony” et Rosemond Jean, deux plaignants contre l’ancien Prêtre de St-Jean Bosco ne font  pas, à ce qu’il parait  bonne figure aux yeux du sénateur qui souligne les aspects psychologiques à prendre en compte et les antécédents de Rosemond Jean avec la Justice. Des aspects qui permettraient de mettre en exergue la crédibilité des plaignants. D’autant plus, laisse-t-il entendre, le contexte politique est vraiment mal choisi pour traiter un dossier qui, souligne-t-il, peut nuire au processus démocratique déjà en branle et à la stabilité politique du pays.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *