martey_et_lamothe
Home Actualités Martelly et Lamothe sur un même plateau à Scoop fm
Actualités - décembre 30, 2012

Martelly et Lamothe sur un même plateau à Scoop fm

martey_et_lamotheLe jeudi 27 Décembre 2012, le Chef de l’Etat haïtien, Joseph Michel Martelly et son Premier Ministre ont rendu une visite de courtoisie dans les locaux de la Radio SCOOP FM. Les deux plus hauts responsable de l’Etat présents sur un même plateau pour apporter des explications importantes sur les travaux réalisés par l’équipe en place et présenter à la population ce qu’ils ont en perspective pour nourrir l’espoir d’une nation meurtrie, divisée et dont la plus grande partie vit dans de très mauvaises conditions. On a une émission « Haïti-Débat » très spéciale ou plusieurs thématiques ont été débattues. La politique, le social, l’économie, le Droit et j’en passe. Les deux responsables du destin de la nation ont chacun de leur coté répondu sur des aspects les concernant.

Politique

Sur le plan politique, le Président Joseph Michel Martelly a apporté des précisions sur la formation du Parti « Pati Politik Tet Kale », la signature de l’accord entre l’exécutif et le législatif avec la médiation de « Religion pour la Paix » et autres.

L’accord du 24 décembre 2012

Dans son intervention sur la participation de l’exécutif dans les pourparlers entrepris sous la médiation de « Religion pour la Paix » avec des parlementaires. Le président de la république affirme que l’accord a été trouvé après des discussions intenses ou plusieurs propositions étaient sur la table. « Souvent c’est moi qui vient avec les solutions, répète t-il  »

La majorité informe le Chef de l’Etat ne voulait que les négociations se fassent sans tenir compte de leur force. Cet accord, n’engage pas l’Etat haïtien, il engage deux parties en discussion, confie Martelly. Toutefois, reconnait-il, cela ne signifie pas que tout est réglé. Il reste au parlement et au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire de faire les pas nécessaires, sous les yeux de l’Institution médiatrice « Religion pour la Paix ».

L’affaire Josué Pierre-Louis

Si d’un coté, l’exécutif et le Législatif discutent pour sortir de l’impasse électorale au Conseil Electoral Permanent, c’est le scandale de viol qui prévaut. Le président du Conseil, Josué Pierre-Louis, accusé de viol par la personne de Marie Danielle Bernadin, présumée violée. Mais, le premier citoyen dit ne pas encore voir assez clair dans ce dossier pour trancher. Entre temps, il dit croire en la compétence de Maitre Josué Pierre-Louis qui, jusqu’ici est présumé coupable tant que la Justice n’aurait pas le dernier mot.

Cependant, la présence de certaines personnalités inquiètent et laissent penser à une tentative de continuité de nuisance du gouvernement. En ce sens,  soulignons Marie Danielle Bernadin dès l’éclatement de ce scandale a été pris en charge par la SOFA, le RNDDH et une batterie d’avocats composés de Maitre Newton Saint-Juste, André Michel et autres. Ces deux hommes de loi s’étaient engagés dans une lutte sans merci contre la famille présidentielle. Après une période de silence, ils sont réapparus dans l’affaire opposant Maitre Josué Pierre-Louis et Marie Danielle Bernadin.

Notons également que des voix s’élevèrent auparavant pour contraindre le président Conseil Electoral Permanent à démissionner de son poste. Se pourrait-il que le président de la République fasse allusion à ce groupe de personne ?

Quoiqu’il en soit, le Chef de l’état a affiché sa confiance dans la compétence de maitre Pierre-Louis.

Le dossier de L’Armée

Pour ceux qui s’attendaient à un retour en force de l’Armée, l’idée tient encore a lancé le premier citoyen de la Nation. Toutefois, ils vont devoir encore attendre pour une période jusqu’ici indéterminée. Entre temps, souligne le Chef de l’Etat, 8 jeunes haïtiens reçoivent une formation militaire pendant quatre ans et 30 autres les suivront d’ici au début de l’année 2013. Ces huit (8) jeunes confie, M. Martelly rentreront au pays au grade de sous lieutenant.

Tenant compte de la réalité sociale et géo- spatiale du pays, le Chef de l’Etat parle de la mise en place de plusieurs unités de sécurité en commençant par la création d’une force d’Ingénierie qui, dit-il, devra permettre  une meilleure sécurisation des matérielles de travaux d’infrastructure à travers le pays. Ensuite, il pense à mettre sur pied d’autres forces devant répondre en cas de catastrophes naturelles, contrôle frontalier, etc.

Laurent Salvador Lamothe

Face au problème financier auquel fait face le pouvoir, le Chef du Gouvernement haïtien croit nécessaire de rationnaliser les dépenses de l’Etat. Sur ce, ajoute-t-il, plusieurs mesures d’accompagnements sont mis en vigueur et d’autres devront être présentées au parlement pour approbation. Ces mesures, reconnait Laurent Lamothe, feraient bien sur des mécontents, mais seront utiles pour l’équilibre économique de l’Etat.

D’autres parts, pendant qu’une lutte titanesque est en train d’être réalisée pour l’équilibre économique et financier, le Chef de la Primature envisage d’intensifier les programmes d’assistance sociale du gouvernement aux couches défavorisées. En ce sens, Laurent Salvador Lamothe, dit croire dans la détermination du Fonds d’Assistance Economique et Social d’atterrir les multiples programmes sociaux du gouvernement. D’ailleurs, fait-il savoir, 120 000 paniers alimentaires sont disponibles pour la classe défavorisée. 50% de ces paniers alimentaires auraient déjà été distribués, ajoute le Premier Ministre.

Quant à son poste, Laurent Lamothe, peut se rassurer. Car, en sa présence, le Président de la République, Michel Joseph Martelly à réitéré sa confiance dans la gestion faite par ce dernier de la politique gouvernementale.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a apporté des précisions sur ses divers voyages à travers plusieurs pays dans le monde. D’après lui, c’est stratégie importante que tout pays en voie de développement se consacre. Ce faisant, dit-il, il a l’opportunité de décrocher des accords de coopération pouvant permettre de résoudre les multiples problèmes d’Haïti, surtout en ce qui à trait à la relance agricole et la maintenance des engins lourds pour la dynamisation des travaux d’infrastructures.

La police Nationale d’Haïti

Egalement Chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale d’Haïti, M. Lamothe se dit conscient des problèmes de la PNH. Cependant, il souligne que des pas important ont été franchis dans l’accompagnement des agents de police pour qu’ils mieux accomplir leur mission qui est de protéger et de Servir la population. Entre autres, dit le Premier Ministre, 11 000 pistolets, des voitures neuves et des convois blindés ont mis à la disposition des policiers pendant, souligne-t-il, qu’il s’engage à entreprendre d’autres démarches en leur faveur.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *