moise
Home Actualités Moise Jean Charles aux Nations- Unies
Actualités - octobre 14, 2012

Moise Jean Charles aux Nations- Unies

moiseC’est probablement la première intervention du sénateur du Nord, Moise Jean Charles qui ne soit pas empreinte de colère et de frustrations, dirait-on. Des Etats-Unis étant, l’élu du nord a voulu partager avec l’auditoire de SCOOP FM au micro Gary Pierre Paul Charles, à l’heure de l’émission Haïti-Débat les principaux objectifs de sa présence chez Tonton SAM, le vendredi 12 Octobre 2012 dernier.

Défendre la cause des personnes victimes des méfaits de la Mission Onusienne (MINUSTAH) en Haïti aux Nations Unies est l’une des principaux objectifs de ma présence aux Etats-Unis, a souligné Moïse Jean Charles sous un ton  calme et serein.  Entre autres méfaits, il a tenu à souligner, premièrement, la question du choléra qui a emporté plus de cinq milles fils et filles du pays dont la MINUSTAH aurait l’entière responsabilité ou du moins est pointée du doigt par non seulement la population mais aussi des chercheurs qui ont scientifiquement démontré que la souche de la maladie provient de l’éjection de matière fécale de soldats népalais dans le fleuve de l’Artibonite. Deuxièmement, la pendaison d’un jeune citoyen haïtien que les militaires onusiens auraient accusé de vol puis passer à la peine capitale sans tenir compte de sa famille, de sa nationalité ou des autorités qui devaient le défendre.

L’élu du nord, plaide en faveur du dédommagement de ces victimes pendant qu’il renouvelle son vœu exprimé dans une résolution « résolution de Novembre 2011 » réclamant le départ graduel de la Minustah et le renforcement de la Police Nationale d’Haïti.

Dans le même moment, le parlementaire  affirme avoir été invité par des représentants du Brésil, de l’Argentine et autres pays  qui devaient eux aussi présenter leurs cahiers de doléances auprès des Nations Unis selon les propos du sénateur. Le Brésil, d’après l’opposant au Président Martelly, est animé de volonté de retirer ses troupes de la Mission onusienne présente en Haïti.

Le parlementaire, qui selon son collègue, Steven Benoit ne participe presqu’à aucune séance au Senat, en a également profité pour annoncer sa participation à une grande manifestation qui se tiendra a New-York pour exiger, entre autres, le départ des soldats onusiens et réparation pour les victimes du choléra et autres.

Plus loin, une source d’information bien placée et avisée des procédures et protocoles de l’Organisation des Nations a tenu à fournir sous couvert d’anonymat des précisions qui laisseraient croire qu’il serait fort impossible pour le sénateur Moise d’intervenir sur les tribunes des Nations Unies sans passer par les procédures normales.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *