Home Actualités Haïti débat : Les causes de l’assassinat de Jovenel Moise, détaillées par GPPC
Actualités - août 10, 2021

Haïti débat : Les causes de l’assassinat de Jovenel Moise, détaillées par GPPC

Garry Pierre Paul Charles égrène, ce mardi 10 août 2021, à lémission Haïti débat, les motifs qui expliquent lassassinat de Jovenel Moise. Jovenel Moise a été assassiné, suivant ses dires, pour diverses raisons. Alors que le président est réduit au silence, les problèmes du pays restent entiers, a fait remarquer le journaliste politique.

Jovenel Moise est mort, déclare GPPC, parce qu’il dénonçait certains riches, à cause de la résiliation des contrats cupides de certains bourgeois avec l’État haïtien. Il a été tué parce qu’il refusait de négocier avec la classe politique et qu’il avait dédaigné Joseph Lambert et Évalière Beauplan comme Premiers ministres.

Jovenel Moise, souligne le PDG de la Radio Télé Scoop, a monté le parlement contre l’ancien PM Jean Henry Céant. Il a été exécuté pour s’être rendu en Turquie. Parce qu’il y a eu un changement de régime aux États-Unis. Il a été renversé parce qu’il a voté contre le Venezuela. Il ne voulait pas faire de passe courte. Il a été vu de traitre. Il ne voulait pas continuer de soutenir le candidat du Parti Haïtien Tèt Kale.

Jovenel Moise est mort, ajoute GPPC, à cause de l’insécurité. Ses proches alimentent des bandits. Il ne voulait pas arrêter ceux qui ont fait le massacre de La saline. Il soutenait l’impunité. Il était considéré comme dictateur. Sous sa gouvernance, l’administration publique était disloquée, dysfonctionnelles.

Jovenel Moise a été assassiné, poursuit Garry Pierre Paul Charles, à cause de ses conseillers jouisseurs, pour avoir rejeté la bannière du PHTK. Il a été contraint de révoquer Wilson Laleau. Au moment de sa mort, il était très faible et sans alliés. Il a été tué à cause de son projet de constitution, de l’échec du Caravane avec des ministres incompétents. Les policiers sont sous-payés. Il a monté un CEP sans un accord avec l’opposition. Il s’est comporté comme roi. Il n’avait pas de réponse contre le kidnapping. Le peuple croupit dans la misère. Le taux d’inflation grimpe. Le pouvoir d’achat de la population baisse. La justice marche en dents de scie.  

Jovenel Moise est mort, souligne l’analyste politique, à cause de la mort de Me Dorval, la pauvreté des membres de l’opposition, l’échec du FAES. Il n’avait jamais lancé le procès de Petro Caribe. Il a été trahi pas ses amis. Le PHTK veut se renouveler.

Jovenel Moise est mort, mais les problèmes du pays demeurent entiers, a renchéri au final GPPC. Son assassinat, indique-t-il, témoigne de l’échec de la classe politique. Son meurtre n’était pas la solution aux problèmes du pays.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]   

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *