Home Actualités Haïti débat : Comme l’affaire de Kennedy, cette affaire de Jovenel Moise sera une affaire classée, a signifié GPPC
Actualités - juillet 26, 2021

Haïti débat : Comme l’affaire de Kennedy, cette affaire de Jovenel Moise sera une affaire classée, a signifié GPPC

De retour de son voyage aux États-Unis, le journaliste enquêteur et politique, Garry Pierre Paul Charles, rapporte des éléments appris sur lassassinat ignoble du président haïtien Jovenel Moise.

Questionnant la passivité des agents chargés de la sécurité présidentielle, le PDG de la Radio Télé Scoop croit, comme beaucoup d’autres, que le chef de l’État a été assassiné par ses ennemis. Au même titre que le président américain John Fitzgerald Kennedy assassiné en 1963, cette affaire de Jovenel Moise sera une affaire classée, déclare-t-il à l’émission Haïti débat de ce lundi 26 juillet en cours.

Se référant aux déclarations du sénior journaliste, les responsables de la sécurité présidentielle, Dimitri Hérard, Jean Laguel Civil, Monsieur Paraison, appelés au secours par le président peu avant son assassinat, étaient refoulés par les assaillants non loin de la résidence privée du chef de l’État à pèlerin 5. Ces derniers ont eu accès à la maison présidentielle après l’exécution de l’acte. Arrivés sur les lieux du drame, ils ont trouvé désarmés tous les policiers en poste, allongés par terre la première dame blessée et le corps sans vie du président dans sa chambre.

Chaque soir, souligne GPPC, il y avait 15 agents qui assuraient la sécurité du président. Ce jour-là, il n’y avait pas plus que 11. Des policiers actifs ont pris part à l’opération de l’assassinat de Jovenel Moise, contrairement aux informations qui laissent croire que le forfait n’a été perpétré que par des étrangers, des mercenaires colombiens.

Un leader de l’opposition politique haïtienne a été voir le médecin/évangéliste, Christian Emmanuel Sanon, l’un des auteurs intellectuels du crime, gardé à vue à la DCPJ. Appelé par le Journal américain Miami Hérald sur sa rencontre avec Monsieur Sanon, il confirme sa conversation avec l’accusé ignorant, cependant, les messages de celui-ci qui, pour lui, était plutôt de nature hystérique.

La DCPJ actuellement a suffisamment d’éléments indiquant que Mme Wendel Coq Thélot était bel et bien la personne désignée pour supplanter Jovenel Moise au pouvoir, révèle Garry Pierre Paul Charles à l’émission. Le plan, indique-t-il, était de prendre le président, le transporter ensuite au palais national afin de le porter à remettre le pouvoir, puis l’exécuter.

Le chevronné journaliste exige d’écouter tous les politiciens qui étaient en contact avec le pasteur, Christian Emmanuel Sanon. Jovenel Moise, dit-il, a été assassiné par ses ennemis. Son assassinat sera une affaire classée au même titre que l’assassinat de Kennedy.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145, Email : [email protected]     

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *