Home Actualités Haïti débat : Jovenel Moise victime d’un complot ourdi par ses ennemis avec la complicité de son entourage, exprime Stanley Lucas
Actualités - juillet 12, 2021

Haïti débat : Jovenel Moise victime d’un complot ourdi par ses ennemis avec la complicité de son entourage, exprime Stanley Lucas

Le feu président haïtien Jovenel Moise est victime dun complot en gestation depuis près de quatre ans et demi contre son pouvoir ourdi avec la complicité de son entourage, déclare Stanley Lucas. Ce complot, indique-t-il, a une composante financière, sécuritaire et politique.

Joint au téléphone à l’émission Haïti débat de ce lundi 12 juillet en cours, Staley Lucas dénonce un grand complot derrière l’assassinat du président de la République Jovenel Moise survenu dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021. Selon lui, le 58e président haïtien a été victime d’une conspiration montée de toutes pièces par ses ennemis avec la complicité de son entourage.

L’assassinat du président, explique-t-il, arrive après une cumulation de complots s’étendant sur une période de quatre ans et demie. En quatre ans et demi, sept (7) tentatives de coup d’État ont eu lieu contre le président. La dernière tentative, avant son assassinat, a été perpétrée le 7 février 2021 dernier.

Le complot organisé pour tuer le président comporte trois (3) composantes : une composante financière, sécuritaire et politique. Le coût d’un tel crime s’élève à environ 30 à 40 millions dollar américain, souligne Monsieur Lucas, répondant aux questions de Présimon, Val et Campane.

La façon dont le chef de l’État a été assassiné exprime de la vengeance. Il avait remis en question un système établi depuis plus que 200 ans en Haïti. Jovenel Moise était peut-être l’un des rares présidents qui avait remis en question le système apartheid qu’il y a dans le pays, a fait savoir le spécialiste en développement politique.

Si nous ne voulons pas que les prochains présidents connaissent le même sort que lui, nous devons faire la lumière sur son assassinat. Quand on assassine le président, on assassine le vote du peuple. Le sort qui lui est infligé est infligé à nous tous.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]      

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *