Home Actualités Haïti débat : Youri Latortue entend défendre des positions contre, le référendum, le banditisme d’État, dit-il, entre autres, face à ses interlocuteurs de l’OEA
Actualités - juin 7, 2021

Haïti débat : Youri Latortue entend défendre des positions contre, le référendum, le banditisme d’État, dit-il, entre autres, face à ses interlocuteurs de l’OEA

L’organisation des État Américain convoque des acteurs de la classe politique haïtienne sur la crise interminable qui gangrène Haïti. Invité à ce grand rendez-vous fixé pour ce mardi 8 juin 2021, Youri Latortue confirme  sa présence à cette rencontre diplomatique et explique la position qu’il entend défendre face aux représentants de l’OEA.

Le coordonnateur du parti AAA entend défendre sa position contre le projet de référendum de Jovenel Moise qui, insiste-t-il, est inconstitutionnel. L’ex président de l’Assemblée nationale souhaite attirer l’attention de ses interlocuteurs sur la situation de gangstérisassions du pays. « Il existe un banditisme d’État en Haïti », balance-t-il, à l’émission Haïti débat de ce lundi 7 juin en cours.   

Youri Latortue entend évoquer aussi aux diplomates régionaux le problème de massacre perpétré dans plusieurs quartiers du pays.

Plusieurs entités de l’opposition, dont la DIRPOD, En Avant, Tèt Ansanm, MTV, FND ont soumis à l’attention du grand public un document de sortie de crise sur la base d’un accord. Dans ce document, elles exigent la formation d’un gouvernement d’entente nationale pour sauver la nation.

« Moi, personnellement, je ne souhaite pas que les politiques intègrent ce gouvernement. Aujourd’hui, au regard de la situation du pays où l’on tue des citoyens chaque jour, il faut tout faire pour se débarrasser de Jovenel Moise. Il faut maintenir la mobilisation et renforcer la diplomatie », recommande-t-il.

Youri Latortue se démarque de toute l’idée de cohabitation avec Jovenel Moise. Il propose de remplacer le président par un premier Ministre issu de la société civile dans un double rôle de chef d’État et de chef de gouvernement. Il propose aussi d’organiser des élections libres, honnêtes et démocratiques. Pour cela, il faut, dit-il, un CEP impartial.

Monsieur Latortue a fait ses propositions évoquant le cas de Me Mécène Jean Louis désigné pour être le successeur de Jovenel Moise depuis le 7 février passé.

Me Mécène, indique-t-il, c’est quelqu’un qui a fait un grand sacrifice pour nous. Il est toujours dans notre réserve. L’équipe de Mécène doit être présent partout. Une commission a été voir le président désigné depuis avant la sortie de l’accord.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *