Home Actualités Haïti débat : L’influence que la présidence exerce sur les institutions fait du président Jovenel Moise un semblant de dictateur, déclare Joe Lambert
Actualités - mars 26, 2021

Haïti débat : L’influence que la présidence exerce sur les institutions fait du président Jovenel Moise un semblant de dictateur, déclare Joe Lambert

Le président de la République, Jovenel Moise, donne une impression de dictateur, déclare Joseph Lambert, à l’émission Haïti débat de ce vendredi 26 mars 2021. Le président du Sénat haïtien a fait cette déclaration dans un contexte où l’on dénonce une dictature présidentielle en Haïti. Expliquant la posture de gouvernance adoptée par le chef de l’État, Monsieur Lambert rejette d’un revers main, le projet de constitution du pouvoir et le CEP mis en place par le gouvernement.

Jovenel Moise feint le dictateur, selon Joseph Lambert. Un dictateur, explique-t-il, c’est une personnalité, un individu qui ramasse toutes les institutions pour gouverner. C’est quelqu’un qui contrôle tous les pouvoirs de l’État.

Aujourd’hui, poursuit le sénateur, l’institution parlementaire est bancale. Elle est dysfonctionnelle. Le pouvoir judiciaire est écartelé. Le pouvoir exécutif est fatigué. Tant que disparaissent les institutions, tant que l’exécutif sera exténué. L’influence de la présidence sur les institutions Républicaines du pays fait du président un semblant de dictateur.

Dans la foulée, l’élu du département du Sud Est a envoyé bouler le Conseil Électoral Provisoire haïtien, nommé par arrêté présidentiel, le vendredi 18 septembre 2020.

« Je suis pour un CEP assermenté par devant la Cour de Cassation », a-t-il fait savoir.  

Joseph Lambert a aussi envoyé paitre le projet de constitution du pouvoir. « Dans le projet de la nouvelle constitution que l’on parle, le Sénat est exclu. Comme sénateur, je ne l’approuve pas. Je demande au peuple haïtien de ne pas le voter », indique-t-il, questionnant le bien-fondé de ce projet.

« Je suis pour une réforme en profondeur de la constitution haïtienne », se positionne le président du Grand Corps, avant d’ajouter : « Ce projet ne peut pas être l’initiative d’un petit groupe de personnes ».

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *