Home Actualités Attaque du gang Cinq (5) Secondes contre l’EDH au bicentenaire: La police nationale est dépassée, seule une force étrangère peut apporter une solution à l’insécurité, croit l’équipe d’Haïti débat
Actualités - mars 10, 2021

Attaque du gang Cinq (5) Secondes contre l’EDH au bicentenaire: La police nationale est dépassée, seule une force étrangère peut apporter une solution à l’insécurité, croit l’équipe d’Haïti débat

Des bandits armés du gang Cinq Secondes ont attaqué les locaux du bâtiment de l’EDH sur le boulevard Harry Truman au bicentenaire ce mardi. Une personne a été blessée et une autre tuée par balles, nous a appris le PDG de la Radio Télé Scoop, Garry Pierre Paul Charles.

Cette attaque meurtrière du gang cinq secondes contre le siège central de l’Électricité d’Haïti survient après une lettre de demande d’aide financière sans réponse datant du 3 mars passé du caïd Izo adressée au directeur général de l’institution, Michel Présumé.

Analysant la détérioration du climat d’insécurité qui règne dans le pays, l’équipe de l’émission Haïti débat croit que seule une force étrangère peut résoudre la crise sécuritaire qui affecte grandement la vie nationale.

Participant à l’émission de ce mardi 9 mars en cours, le tout nouveau Secrétaire d’État à la communication, Frantz Exantus, rassure de la mobilisation de tous les membres du gouvernement haïtien pour combattre le fléau.

Joint au téléphone, Me Lucmane Dellile exprime son amertume par rapport à l’attaque armée des membres du gang Cinq Secondes perpétrée contre l’EDH. 

Je vis cette situation avec beaucoup d’amertume. Je savais que nous allions en arriver là. Si les bandits avaient été délogés quand je me suis résolu à les déguerpir, ce qui s’est passé aujourd’hui ne serait arrivé, a indiqué l’ancien Ministre de la justice et de la sécurité publique révoqué après la manifestation de son intérêt à attaquer les gangsters du village dans leur fief.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 31471145,

[email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *