Home Actualités Haïti débat : Le binarisme de l’échiquier politique divise les travailleurs de la presse et le pays en crise, souligne Garry Pierre Paul Charles
Actualités - février 22, 2021

Haïti débat : Le binarisme de l’échiquier politique divise les travailleurs de la presse et le pays en crise, souligne Garry Pierre Paul Charles

Le dualisme politique entre le pouvoir et l’opposition divise la presse, déplore Garry Pierre Paul Charles, à l’émission Haïti débat de ce lundi 22 février 2021. La tendance manichéenne qui se développe dans l’opinion publique haïtienne divise et alimente la crise généralisée qui secoue le pays. Les politiques en sont responsables.

La presse haïtienne fonctionne dans une logique binaire, nous laisse comprendre GPPC, ce lundi, à l’émission Haïti débat. La binarité de la presse affecte le caractère objectif des journalistes. Les journalistes qui soutiennent l’opposition de même que le pouvoir soutiennent toutes leurs dérives.  

Les politiques, insiste le PDG de la Radio Télé Scoop, divisent la presse. Ils sont, dit-il, responsables de nos malheurs. Nos politiciens ne peuvent tirer le pays de la crise. Le pouvoir ne peut être passé en force. L’opposition ne peut renverser le président. Nos politiques sont très faibles. Le peuple observe. Il se remet à Dieu. Il attend le secours d’en haut. Les acteurs politiques n’aiment pas le pays. Sinon, celui-ci aurait déjà été changé. Nous sommes responsables de nos malheurs.

Même son de cloche pour Présimon Jean, l’un des présentateurs phares de l’émission. Le pouvoir et l’opposition, dénonce-t-il, fonctionnent tous les deux dans l’illégalité. Le pouvoir dirige par décret. L’opposition nomme en dehors de la loi son président. Les deux camps violent la constitution. Comme beaucoup d’autres, le journaliste politique croit que le consensus est la seule solution à la crise sans nom qui bouleverse le pays.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *