Home Actualités Haïti débat : Wiljode Louis condamne les exactions perpétrées au cours du match retour de la finale du championnat national à l’Arcahaie
Actualités - janvier 11, 2021

Haïti débat : Wiljode Louis condamne les exactions perpétrées au cours du match retour de la finale du championnat national à l’Arcahaie

Le chroniqueur sportif, Wiljode Louis, dit condamner avec la plus grande rigueur les actes de violence enregistrés, dimanche, dans la cité du drapeau, lors du match retour comptant pour la finale du championnat national opposant l’Arcahaie Foot Ball Club (AFC) et le Violette Athlétique Club (VAC).

Après la défaite des archelois à l’allée, le match retour de la finale du championnat national masculin de première division, mettant aux prises l’AFC et le VAC, a été tourné au vinaigre. Une vive tension a régné ce dimanche 10 janvier 2020 à l’Arcahaie.

Le score était 1 à 1. Des échauffourées ont éclaté au Parc St Yves. Plusieurs personnes blessées. Deux morts par balles, deux véhicules incendiés ont été recensés. Des barricades de pneus enflammées ont été observées aussi dans plusieurs rues de la commune. Pour essayer de rétablir la situation, les agents des forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.

Participant à l’émission Haïti débat de ce lundi 11 janvier 2021, le responsable de communication de l’AFC, Wiljode Louis, proscrit les exactions perpétrées pendant la rencontre. Il demande aux dirigeants de faire front commun pour l’avancement du Foot Ball haïtien.  

Par rapport aux diverses crises qu’il y a au sein du Foot Ball en Haïti, indique-t-il, c’est le moment où jamais de faire front commun. Nous devons repenser le Foot Ball haïtien. Dans tous les pays du monde le sport et la musique sont les principales activités qui permettent au nègre de devenir millionnaire. L’État haïtien doit définir une véritable politique sportive pour le pays.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *