Home Actualités Formation du CEP : des secteurs réticents à designer leur représentant
Actualités - août 4, 2020

Formation du CEP : des secteurs réticents à designer leur représentant

Le président Jovenel Moïse qui est dans une course contre la montre pour reconstituer le Conseil électoral provisoire attend la désignation des représentants de différents secteurs de la société civile. Le délai de 72 heures accordé est arrivé à expiration et seul le secteur vodou semble enclin à trouver un remplacement. Le nom d’Énock Géné Génélus sonne fort dans les coulisses.

Toutefois, la mambo Evonie Auguste, membre du KNVA, reste convaincue qu’un dialogue entre le pouvoir et l’opposition est primordial en vue de favoriser le bon déroulement des élections.

Le directeur du cabinet du président de la République, Nahomme Dorvil, avait déjà envoyé diverses correspondances aux differents secteurs de la société en vue de désigner un représentant au nouveau Conseil électoral provisoire dans un délai de 72 heures.

Pour le moment certains secteurs sont réticents d’autres refusent catégoriquement à cette idée. C’est le cas de la Conférence des recteurs, présidents et dirigeants d’institutions d’enseignement supérieur haïtiennes (CORPUHA).

Selon son nouveau président, la CORPUHA n’est pas prête à participer à ce genre d’entreprises pour le moment. « Ce n’est pas une priorité pour nous, pour le moment », dit-il au quotidien Le Nouvelliste.

Le secteur des organisations féministes garde leur position et refuse de designer un représentant au CEP.

Michelson Césaire

Rédacteur de Radio Télé Scoop

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *