Home Actualités Haïti débat / Covid-19 : Je suis confiant que nous gagnerons la bataille contre le coronavirus, déclare Éric Jean Baptiste
Actualités - avril 14, 2020

Haïti débat / Covid-19 : Je suis confiant que nous gagnerons la bataille contre le coronavirus, déclare Éric Jean Baptiste

Avec le coronavirus, la population se trouve entre la nécessité de rester à la maison au risque de se faire tuer par la faim et de se laver régulièrement les mains pendant qu’elle n’a pas accès à l’eau potable, a fait remarquer Éric Jean Baptiste, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du mardi 14 avril 2020.

Joint au téléphone, l’ancien candidat à la présidence a posé le problème de la pauvreté du pays lié à la situation de grande famine de la population et de la qualité de l’eau consommé dans le contexte de Covid-19.

La méthode de confinement est l’une des méthodes les plus adoptées pour combattre la pandémie dans les pays occidentaux durement frappés. Répondant aux questions de notre présentateur, Campane Joseph, sur la possibilité d’adopter cette mesure pour prévenir la propagation du virus en Haïti, le secrétaire général du parti RDNP s’est exprimé contre un cantonnement exhaustif dans le pays. Haïti, dit-il, n’est pas en mesure pour faire un confinement total.  

Toutefois, Eric Jean Baptiste invite la population à évaluer son déplacement. « Je dirais au peuple, s’il vous est nécessaire de vous déplacer, assurez-vous que vous vous êtes protégés », lui a-t-il suggéré, indiquant que la population ira vers ce que l’on appelle une immunité collective.  

Dans cette interview téléphonique, Monsieur Jean Baptiste a exprimé sa confiance dans la victoire d’Haïti sur le Covid-19 dévastateur en Europe. « Je suis confiant que nous gagnerons la bataille contre l’ennemi qui s’appelle le coronavirus », a-t-il fait savoir, soulignant son aide à hauteur de 57 500 000 gourdes dans la lutte contre la maladie dans le pays.

Cette enveloppe, explique-t-il, vise à aider les plus pauvres. Nous leur supportons en leur fournissant de l’eau, des masques, des gangs, des désinfectants. Une partie de ce fonds est réservée pour la sensibilisation, la production de spots. 5 000 masques seront mis à la disposition des agents de la PNH.

Le politicien entrepreneur, Éric Jean Baptiste, croit que nous devons tirer les leçons de la pandémie. « Désormais, nous devons savoir que nous avons besoin des hôpitaux dans le pays », a-t-il signifié.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *