Home Actualités Haïti débat / Le nouveau gouvernement : La PLANSPA dit accueillir favorablement l’investiture de l’équipe de Jouthe
Actualités - mars 6, 2020

Haïti débat / Le nouveau gouvernement : La PLANSPA dit accueillir favorablement l’investiture de l’équipe de Jouthe

La plateforme nationale du secteur populaire haïtien accueille favorablement l’investiture du gouvernement de Joseph Jouthe. Le président de la PLANSPA, Dieudonné Lhérisson, s’est réjoui de la dimension des membres de ce cabinet qui, selon lui, est composé de personnalités ayant déjà prouvé leur compétence.

La formation du nouveau gouvernement a été bien accueillie par la PLANSPA. « C’est la première fois depuis son investiture au pouvoir que le président de la République a monté un gouvernement avec autant de membres qui ont déjà prouvé de quoi ils sont capables », a réagi Dieudonné Lhérisson, se demandant que si les personnalités qui forment cette équipe gouvernementale ne peuvent donner de résultats, qui d’autres peuvent le faire ?

La population, poursuit le masterant en population et développement, attendait beaucoup la constitution d’un gouvernement ayant un minimum de légitimité pour adresser les problèmes qui tracassent la société haïtienne ces derniers temps, tels que le kidnapping, l’insécurité et la crise alimentaire.

Toutefois, le candidat à la députation de la commune de Marigot, dénonce le manque de représentation de la gent féminine dans ce cabinet. « Je crois qu’il manque de la représentation féminine dans ce gouvernement. Le quota de la présence des femmes n’est pas respecté », a-t-il déploré, soulignant, par ailleurs, que sa structure politique, la PLANSPA, ne s’est pas représentée dans cette équipe gouvernementale.

« Le chef du gouvernement, Joseph Jouthe, est une personnalité pragmatique. Je crois qu’il va concerter avec le président Jovenel Moise pour combler les postes manquant par des femmes », a renchéri le coordonnateur général de la PLANSPA.

Ce gouvernement, d’après Monsieur Lhérisson, doit mettre sur pieds, de façon expresse, des programmes d’apaisement social afin de soulager la misère de la population. « Le chef de l’État avait déclaré que l’infime partie restante appartient au peuple. Nous attendons qu’elle lui revienne de droit, comme a dit le président », a signifié le juriste.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *