Home 5 Actualités 5 Haïti débat / Rudy Hériveaux et l’opposition politique haïtienne : Le porte-parole du pouvoir invite les acteurs au dialogue pour ne pas tuer l’espoir du peuple haïtien

Haïti débat / Rudy Hériveaux et l’opposition politique haïtienne : Le porte-parole du pouvoir invite les acteurs au dialogue pour ne pas tuer l’espoir du peuple haïtien

L’ancien sénateur de l’Ouest, Rudy Hériveaux, déplore l’impatience des acteurs de l’opposition qui continuent de réclamer la démission du chef de l’État dans des propositions qu’il qualifie de surréalistes. Le porte-parole du pouvoir en place chapitre la situation de déstabilisation du pays et la lutte des protagonistes/frondeurs contre l’alternance démocratique mais pour une transition politique qui ne fait, en général, que compliquer la situation de la population.

Le docteur Rudy Hériveaux désapprouve la situation difficile dans laquelle vit le peuple haïtien ces derniers moments qui découle, suivant ses propos, de la tempête politique provenant de l’impatience des acteurs de l’opposition avide du pouvoir, à moins de deux ans et demi des élections. Il regrette le fait que ses adversaires répètent les mêmes erreurs depuis plus de trente ans.

Joint au téléphone ce mercredi 6 novembre 2019, lors de la retransmission de l’émission Haiti débat, Rudy Hériveaux fustige le caractère surréaliste des propositions de sortie de crise des regroupements de l’opposition institutionnelle qui recommandent de remplacer le président de la République par un juge de la Cour de Cassation. Ces genres de recommandation, d’après lui, ne visent qu’à perpétuer la politique « ôte-toi que je m’y mets ».

« Le plus grand drame de la société, c’est le syndrome retire-toi pour que je puisse te remplacer », a-t-il fait savoir, indiquant qu’il y a plus d’une centaine de propositions et que les unes sont plus abracadabrantesques que les autres.

Après trente-deux (32) mois au pouvoir, souligne monsieur Hériveaux, le président Jovenel Moise n’aurait pu résoudre les problèmes du pays que tous ses prédécesseurs n’avaient pas pu débrouiller durant les trente dernières années écoulées.

L’ancien parlementaire croit qu’il existe un prédateur qui s’appelle déstabilisation, transition, coup d’État qui ronge le pays. Ainsi, il condamne le comportement de ses compatriotes qui se battent contre le jeu de l’alternance politique en Haiti. Il pense que si ses concitoyens l’avaient facilité, le pays ne serait pas arrivé dans cette situation.

« Cette situation de crise chronique que nous subissons est le résultat de la division qui règne au sein des  acteurs politiques », a-t-il expliqué. Les acteurs de l’opposition, enchaine Rudy Hériveaux, se laissent habiter par la tricherie, le marronnage.

Il existe, selon lui, une grande maladie dans le pays qui est une allergie chronique à la démocratie. « La chanson la plus populaire dans le pays après tous les élections présidentielles, c’est qu’il veuille ou non le président doit partir », a contesté le médecin/politicien.

L’ancien Ministre des affaires sociales et du travail a admonesté la commission de facilitation et de passation de pouvoir que les responsables de l’Alternative ont installée récemment. « Les membres de l’Alternative n’ont pas le droit d’entrer dans la logique de passation de pouvoir. C’est une grosse anomalie. Je leur dirais qu’ils feront fausse route. En moins de 2 ans et demi il y aura des élections. Ils auront la chance de prendre le pouvoir », a signifié Hériveaux, avant de les inviter à faire preuve d’humilité en acceptant la voie du dialogue qui, d’après lui, n’est pas une option mais une nécessité.

Rudy Hériveaux appelle ses antagonistes au dialogue en vue de monter un gouvernement d’union nationale. Il les invite à la réunion pour éviter le mépris de la postérité et pour ne pas tuer l’espoir du peuple haïtien.

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Haïti débat / La situation de la PNH : Conscient des mauvaises conditions de travail de nos policiers, Jean Michel Lapin annonce des améliorations

Moins de trois semaines après la marche des policiers, revendiquant de meilleures conditions de travail, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *